04_Maison Pan_Martin-Henck.jpg

L’agence d’architecture Martin-Henck est créée en 2004 par Irène Martin-Henck. L’agence se positionne en bâtisseuse au sens artisanal du terme, en privilégiant la réhabilitation et la reconstruction de l’existant, dans le respect de son histoire et de son écrin d’implantation. En opposition à une bétonisation massive des villes, l’agence s’emploie à réparer, panser le vivant. Aussi, elle intervient avec créativité et sensibilité sur des projets de réhabilitation, de d’aménagement intérieur, et de muséographie. Les matériaux vivants, tels la pierre et le bois, ont sa faveur car pérennes, solides, en dialogue au territoire et à l’Homme, donnant du sens à la construction. Ainsi, chaque projet converse avec son contexte et se décline dans une logique aussi bien cartésienne qu’artistique. Irène Martin-Henck favorise la créativité, moteur du conceptuel et instigateur d’innovation et de solutions pour faire. Motivé par cette créativité, chaque projet manifeste une forme d’audace et permet à l’extraordinaire d’habiter l’existant. Cette prédisposition à composer de manière singulière, dans le respect de l’ADN initial, s’affirme notamment sur des projets tels La Maison des Consuls, musée d’art et d’archéologie (Matelles, 2015), les bureaux Calypso pour l’Institut de Recherche et Développement Sud (Aggropolis) ou encore la revitalisation du quartier de La Bastide – Cité Royale de Carcassonne.

« Les Villes Invisibles » manifeste sur les villes d’aujourd’hui et théâtre où se joue la comédie humaine - réflexion menée par Irène Martin-Henck - soulignait, par un texte sonore, les chemins absurdes empruntés par l’architecture frénétique contemporaine, et l’impact malheureux qu’a cette dernière sur les modes de vie actuels.

Si la qualité du vivre dépend de la distribution géométrique d’un projet dans l’espace, l’agence accorde une importance particulière à l’optimisation de ce même espace, mais également à la manière de faire l’architecture avec délicatesse et sincérité. Cela passe par une économie de projet, un respect des règles de l’art mais aussi le faire ensemble, en faisant appel à des acteurs et des façonneurs du métier, animés de valeurs analogues, attentifs à la dimension humaniste.

Martin-Henck Architectures réalise et plus encore, occasionne des projets. Chacun de ces derniers fait l’objet d’une rencontre, d’un échange, d’une réflexion connexe aux habitants de demain. Un projet dans l’écoute, dans l’observation et dans l’anticipation des besoins futurs. Après la créativité, l’humanité est une valeur fédératrice qui encourage l’agence à mieux construire pour mieux vivre aussi bien dedans que dehors, avec courtoisie auprès de l’Homme et de la Terre.

La future Maison Pan, entièrement autonome en énergie par l'emploi des énergies renouvelables et récupération des eaux de pluie, expérience sur laquelle l’agence travaille actuellement, se présente comme une réalité constructive pour mieux vivre et répondant à une valeur fondamentale qu’est de coexister en harmonie à la nature. Ainsi, l’agence œuvre à la création d’espaces de qualité autant dans la forme que dans l’usage.

En parallèle, Irène Martin-Henck, apporte un intérêt particulier à l’aménagement des espaces intérieurs, à leur distribution, à la lumière, aux matières. C’est pourquoi, l’agence accompagne également ses clients dans la conception de leurs espaces de vie.

L’agence Martin-Henck, plus que le simple geste architectural, propose une expérience sensorielle : être habitant de la nature, créer la forme, dans la souplesse des lignes et leur manière de s’accorder, telle la musique, en partition à l’existant.

Interpeller l’expérience de chacun, réveiller le rêveur, laisser parler l’âme d’enfant aventurière et conquérante.

Créer des projets sur mesure, élégants, guidés par les ressources naturelles et garantissant un confort d’usage manifeste.